top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurSabrina

Endométriose et Fatigue Chronique : 6 astuces pour les endogirls

Dernière mise à jour : 12 déc. 2023

« Pourquoi suis-je extrêmement fatiguée ? » Endogirls, sachez que votre corps lutte sans relâche contre l’inflammation. Il puise énormément d’énergie pour faire face aux douleurs liées à l’endométriose. C’est pourquoi les épisodes de fatigue intense sont très fréquents chez les femmes atteintes d’endométriose, et peuvent même devenir chroniques. Endométriose et fatigue chronique vont souvent de pair. Je vous donne 6 astuces pour vous aider à lutter contre la fatigue et retrouver une bonne qualité de sommeil.


femme atteinte d endometriose et fatigue chronique

Endométriose et fatigue chronique : le sommeil comme anti-inflammatoire naturel

Le sommeil, c’est non négociable !


Pourquoi ? Parce que votre sommeil est un anti-inflammatoire naturel.


Vous êtes fatiguée parce que votre métabolisme est en lutte constante contre l’inflammation et les douleurs. Les femmes atteintes d’endométriose ont des réserves d’énergie qui sont déjà très basses, et connaissent facilement des phases d’épuisement du corps. Lorsque vous ne tenez pas compte des premiers signes de fatigue, vous pouvez facilement sombrer vers une fatigue chronique.


Le syndrôme de fatigue chronique, c’est un épuisement intense qui apparaît sans raison apparente. Cela peut se traduire de plein de façons différentes : un malaise vagal après un effort physique, une intolérance à la position debout, ou des vertiges au repos. Personnellement, j’ai déjà eu des vertiges en étant confortablement installée devant une série dans mon canapé.


Le syndrôme de fatigue chronique fait partie des symptômes de l’endométriose les plus courants, en plus des règles douloureuses ou des douleurs pelviennes. 50 % des femmes atteintes d‘endométriose ont déjà souffert de ce syndrôme de fatigue chronique. C’est pourquoi nous avons tout intérêt à prendre soin de nos réserves et de notre sommeil avant de nous épuiser.


Astuce n°1 : Bien préparer son sommeil pour lutter contre la fatigue liée à l’endométriose

Une bonne nuit de sommeil, ça se prépare !


Un repas gras, lourd ou un peu trop alcoolisé a un impact direct sur la qualité du sommeil. Qui n’a pas connu un ventre tendu ou des rêves étranges après avoir un peu abusé lors du repas du soir ?


Pour éviter ces désagréments, priorité au repas léger le soir. Si possible, prenez le temps de manger 1 h à 2 h avant le coucher. Votre corps aura le temps de digérer, et il n’aura rien d’autre à faire que se reposer et se ressourcer lorsque vous vous glisserez dans votre lit !


Pour les fans de tisane, essayez de limiter les quantités ! Une petite tasse de camomille avant de dormir, c’est parfait. En revanche, boire 1 litre de tisane avant d’aller se coucher, c’est prendre le risque de devoir se lever dans la nuit. Lorsque le sommeil est entrecoupé, le corps se repose moins.


Astuce n°2 : Sanctuariser sa chambre et en faire un espace dédié au sommeil

fatigue et endometriose 974

Votre objectif est de faire comprendre à votre cerveau que la chambre est l’endroit dédié au sommeil (et aux câlins, soit dit en passant !)


Pour cela, il doit être conditionné à l’endormissement.


La règle de base est de bannir les écrans de la chambre ! Pas de télé, d’ordinateur, de tablette ou même de téléphone. Pour vous réveiller le matin, n'hésitez pas à investir dans un vieux tic-tac à l’ancienne. Et si vous gardez votre smartphone près de vous, assurez-vous qu’il est en mode avion. Pas en mode silencieux, non ! En mode avion pour limiter les ondes. L’idée est de faire de votre chambre un sanctuaire reposant, pour votre corps et votre tête.


Une fois que votre cerveau aura associé la chambre au repos, le sommeil sera plus facile à trouver.


Astuce n°3 : Aménager une chambre cocooning pour bien dormir

Imaginez-vous au restaurant… Une jolie assiette, bien présentée et remplie de mets délicieux arrive devant vous. De quoi vous ouvrir l’appétit et vous donner envie de manger !


Pour la chambre, c’est la même chose. Elle doit être cocooning et vous donner envie d’aller vous reposer. Un truc tout simple est de faire son lit ! Depuis que je fais mon lit tous les jours, je n’ai qu’une envie quand j’arrive dans ma chambre : me glisser délicieusement sous la couette et m’abandonner dans les bras de Morphée !


L’obscurité et le calme sont aussi des conditions sine qua none pour passer une bonne nuit, et éviter d’accumuler la fatigue. Essayez de dormir dans le noir complet si possible, et dans un environnement silencieux. Au besoin, les bouchons d’oreille peuvent vous permettre de vous isoler pour un silence total. Quand c’est possible bien sûr, car les jeunes mamans auront sûrement envie de garder une oreille attentive pour leurs petits bouts de chou !


Astuce n°4 : Respecter son chronotype pour éviter la fatigue intense due à l’endométriose

respect chronotype endogirls

Si vous êtes fatiguée à 22 h 30, direction votre lit douillet ! Tant pis pour ce chapitre de livre, ce rapport à écrire pour le boulot, ou cette super série Netflix que vous vouliez terminer.


Notre corps fonctionne par cycles de sommeil d’1 h 30. Si vous ratez le départ du train à 22 h 30, vous risquez d’avoir des difficultés d’endormissement. Vous devrez peut-être attendre le prochain wagon qui ne part qu’à minuit.


Respecter son chronotype signifie apprendre à aller se coucher quand on en ressent le besoin. Lutter contre la fatigue liée à l’endométriose, c’est avant tout apprendre à s’écouter.


Astuce n°5 : Mettre en place son rituel d’endormissement

Saviez-vous que 6 minutes de lecture peuvent faire diminuer votre stress de 70 % ?


Peu importe si vous ne lisez que quelques pages, et que vous mettez 15 ans à finir votre livre ! L’important est de vous faire cadeau d’un rituel rien qu’à vous, pour vous permettre de glisser dans le sommeil.


Cela peut être une lecture apaisante, une musique douce, ou encore de la méditation. À chacune la liberté d’opter pour une ressource qui lui permet de se recentrer, s’apaiser et de cheminer doucement vers le sommeil.


Astuce n°6 : Prioriser sa santé et lâcher prise sur le reste

lutter contre la fatigue endométriose

C’est l’astuce la plus difficile à mettre en œuvre ! Le lâcher prise…


Si vous êtes atteinte d’endométriose, vous devez absolument apprendre à déléguer, prioriser, et remettre au lendemain ce qui n’est pas urgent.


Entendre sa fatigue et la respecter, c’est écouter les signaux que votre corps envoie. Les premiers symptômes de fatigue sont un signal qui indique que vous devez vous reposer maintenant, sans attendre.


Endométriose et fatigue chronique vont souvent de pair. Pour limiter les épisodes de fatigue intense, à nous de détecter et d’écouter les signaux de notre corps. Avec ces quelques astuces pour lutter contre la fatigue et retrouver le sommeil, je vous souhaite de vivre mieux votre endométriose.


Je suis Sabrina de MargaMassage, ma petite entreprise dédiée au bien-être à La Réunion (974). Envie de prendre un temps supplémentaire rien que pour vous ? Pourquoi pas un massage pour favoriser la détente et le sommeil ? Découvrez mes prestations bien-être.

18 vues0 commentaire

Comments


bottom of page